La méthode de la valeur de marché ou méthode de la valeur comparative (« market approach ») est une méthode d’évaluation qui détermine la valeur d’une entreprise sur la base de transactions de marché effectuées par des entreprises comparables. Il s’appuie sur l’hypothèse que les prix du marché reflètent toutes les informations disponibles et constituent donc un indicateur de valeur objectif. Cette approche est populaire en raison de son caractère direct et de l’utilisation des données du marché. Elle est souvent utilisée pour les ventes d’entreprises, les rapports financiers et les questions d’évaluation juridique. La sélection d’entreprises comparables pertinentes et l’interprétation des données de marché sont essentielles à la précision de l’évaluation.

Deux approches différentes de la méthode de la valeur de marché

La Comparable Companies Analysis (CCA) est une méthode d’évaluation basée sur la comparaison avec des sociétés cotées en bourse. Dans ce cas, des indicateurs financiers et des multiplicateurs sectoriels tels que le ratio cours/bénéfice ou la valeur d’entreprise par rapport à l’EBITDA sont utilisés pour déduire la valeur d’une entreprise. Le défi consiste à sélectionner des entreprises réellement comparables et à ajuster correctement leurs indicateurs afin de compenser les différences de modèles d’entreprise, de taux de croissance et de positionnement sur le marché.

L’analyse des transactions comparables ( Comparable Transactions Analysis , CTA) analyse les ventes récentes d’entreprises similaires afin de déterminer une valeur de marché réaliste. Cette méthode reflète ce que les acheteurs sont prêts à payer dans les conditions actuelles du marché et tient compte des primes pour les possibilités de contrôle ou les synergies. La difficulté de l’ACT réside dans la disponibilité et la comparabilité des données de transaction, étant donné que tous les détails de la vente ne sont pas accessibles au public et que les transactions présentent souvent des spécificités propres à chaque secteur.

Multiples d’évaluation dans la méthode de la valeur de marché

Les multiples d’évaluation sont un élément central de l’approche de marché et jouent un rôle décisif dans l’évaluation des entreprises. Ils permettent de comparer les entreprises sur la base de critères de valeur standardisés.

Multiple EBITDA

  • Explication: Mesure la valeur d’une entreprise par rapport à son bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement.
  • Avantages: Donne des informations sur la performance opérationnelle sans influence de la structure du capital.
  • Inconvénients: Peut être biaisé pour les modèles d’entreprise à forte intensité de capital qui nécessitent des investissements importants.
  • Fréquence d’utilisation: Fréquent, en particulier dans les secteurs où les dépréciations et les amortissements ont un impact significatif sur le résultat financier.

EBIT-Multiple

  • Explication: Représente la valeur de l’entreprise par rapport au bénéfice d’exploitation avant intérêts et impôts.
  • Avantages: Se concentre sur la rentabilité opérationnelle et est utile pour comparer des entreprises ayant des politiques d’amortissement différentes.
  • Inconvénients: Ne convient pas aux entreprises ayant un endettement élevé, car les charges d’intérêts ne sont pas prises en compte.
  • Fréquence d’utilisation: souvent utilisé, notamment lorsque les stratégies d’amortissement des entreprises ne sont pas comparables.

SDE-Multiple

  • Explication: signifie Seller’s Discretionary Earnings et mesure la valeur d’une entreprise par rapport au revenu dont dispose le propriétaire.
  • Avantages: Prend en compte les revenus qui profitent directement au propriétaire et est donc pertinent pour les PME gérées personnellement.
  • Inconvénients: Peut être subjectif et dépend de la structure des dépenses du propriétaire.
  • Fréquence d’utilisation: très courant dans les petites entreprises et les entreprises gérées par leur propriétaire, où les décisions personnelles du propriétaire influencent les bénéfices.

P/E multiple (ratio cours/bénéfices)

  • Explication: Mesure le cours de l’action d’une entreprise par rapport à son bénéfice par action.
  • Avantages: Simple et intuitif, reflète les attentes du marché en matière de bénéfices.
  • Inconvénients: Moins pertinent pour les entreprises qui ne font pas de bénéfices ou dont les bénéfices sont très fluctuants.
  • Fréquence d’utilisation: Largement utilisé par les entreprises cotées en bourse et également applicable aux PME dont les bénéfices sont stables.

Chiffre d’affaires-multiple

  • Explication: compare la valeur de l’entreprise avec le chiffre d’affaires et est souvent utilisé pour évaluer les entreprises qui ne font pas encore de bénéfices.
  • Avantages: Utile pour évaluer les entreprises en croissance qui ne sont pas encore rentables.
  • Inconvénients: Ne tient pas compte de la structure des coûts et de la rentabilité de l’entreprise.
  • Fréquence d’utilisation: Particulièrement répandu dans les secteurs jeunes et à croissance rapide ou dans les start-ups.

Multiple de la valeur comptable

  • Explication: met en relation la valeur de l’entreprise avec la valeur comptable des fonds propres.
  • Avantages: Basé sur des valeurs objectives, inscrites au bilan, calcul simple.
  • Inconvénients: ne reflète pas toujours la valeur réelle du marché ou le potentiel de rendement futur.
  • Fréquence d’utilisation: Utilisé principalement dans les secteurs à forte intensité d’actifs ou lors de l’évaluation à des fins de liquidation.

Dans la pratique, les multiples préférés varient en fonction du secteur, de la situation du marché et du cycle de vie de l’entreprise. Pour les PME, il faut également tenir compte de la disponibilité de données comparatives. Le choix du bon multiple est essentiel pour obtenir une évaluation réaliste et conforme au marché.

Les données de marché et l’évaluation des PME

Pour les petites et moyennes entreprises (PME), qui sont rarement cotées en bourse, les données de marché représentent un défi particulier. L’analyse des entreprises comparables (ACC) nécessite une sélection minutieuse d’entreprises similaires, souvent limitée par les différences de taille des entreprises et de conditions de marché. L’analyse des transactions comparables (Comparable Transactions Analysis – CTA) peut être plus pertinente, car elle considère des cas de vente réels qui pourraient refléter des conditions de marché spécifiques aux PME. Toutefois, l’accès à ces données est souvent limité.

NIMBO est une plateforme de premier plan pour les multiples de transaction des PME dans différents pays. Nous publions chaque mois des multiples actualisés pour différents pays, tailles d’entreprises et secteurs.

Instructions pas à pas avec exemple

Analyse des entreprises comparables (ACC)

  1. Sélectionner les entreprises de référence: Identifier un groupe d’entreprises qui ont des modèles d’entreprise, des tailles et des marchés similaires à ceux de la PME à évaluer.
  2. Collecte de données: collectez les données financières de ces entreprises, y compris le chiffre d’affaires, l’EBITDA et le résultat net.
  3. Calcul des multiples: déterminez les multiples d’évaluation tels que PER, VE/EBITDA ou VE/chiffre d’affaires pour chaque entreprise de référence.
  4. Effectuer des ajustements: Ajustez les multiplicateurs pour tenir compte des différences de croissance, de risque et de structure du capital (voir chapitre ci-dessous).
  5. Application des multiplicateurs: Appliquez les multiplicateurs ajustés aux ratios financiers correspondants de la PME à évaluer.

exemple:

Une PME a un EBITDA de 2 millions. Les sociétés similaires se négociaient en moyenne avec un multiple VE/EBITDA de 5. Après ajustements pour un taux de croissance plus élevé, un multiplicateur de 6 pourrait être approprié, ce qui donne une valeur d’entreprise de 12 millions (2 millions d’EBITDA x 6).

Analyse des transactions comparables (CTA)

  1. Sélectionner des transactions pertinentes: Trouver les ventes récentes d’entreprises similaires à la PME à évaluer.
  2. Analyse des détails de la transaction: examinez les conditions de chaque transaction pour comprendre les détails pertinents tels que le prix d’achat et les ratios financiers.
  3. Calcul des multiplicateurs de transaction: déterminez les multiplicateurs issus de ces transactions, comme le prix d’achat par rapport au chiffre d’affaires ou le prix d’achat par rapport à l’EBITDA.
  4. Ajustement pour les spécificités: Tenez compte des facteurs spécifiques des transactions qui ne s’appliquent pas à la PME évaluée.
  5. Application à la PME: utilisez les multiplicateurs de transaction adaptés pour estimer la valeur de la PME.

exemple:

La PME a un chiffre d’affaires de 5 millions. Des transactions comparables montrent un multiplicateur prix d’achat/chiffre d’affaires moyen de 1,2. En tenant compte d’un positionnement plus fort de la PME sur le marché, un multiplicateur de 1,3 pourrait être approprié, ce qui conduit à un prix de vente estimé à 6,5 millions (5 millions de chiffre d’affaires x 1,3).

NIMBO propose un calculateur de valeur d’entreprise en ligne, basé sur la méthode CTA et tenant compte des données actuelles du marché et des particularités.

Valeur d’entreprise vs. Equity value dans le cadre de la méthode de la valeur de marché

Lors de l’évaluation d’une entreprise au moyen de l’approche de marché, la distinction entre Enterprise Value (EV) et Equity Value (valeur de l’entreprise) est d’une importance capitale. Ces deux concepts reflètent différents aspects de la valeur de l’entreprise et jouent un rôle important dans l’interprétation des multiples d’évaluation.

Valeur d’entreprise (EV)

L’EV mesure la valeur totale de l’entreprise, dettes comprises et liquidités déduites. Il représente la valeur de tous les droits sur l’entreprise – aussi bien les bailleurs de fonds propres que les bailleurs de fonds étrangers. Dans le contexte de l’approche de marché, l’EV est souvent utilisé en relation avec les multiples EBITDA ou EBIT pour évaluer la capacité bénéficiaire opérationnelle indépendamment de la structure de financement.

Avantages: Offre une évaluation globale, car elle inclut toutes les sources de capital.

Inconvénients: Peut être plus compliqué à calculer, en particulier si des actifs ou des passifs non nécessaires à l’exploitation doivent être pris en compte.

Equity Value (valeur d’entreprise)

L’equity value est la valeur qui revient aux propriétaires de l’entreprise, c’est-à-dire aux actionnaires. Il est calculé en déduisant de l’EV les dettes financières nettes (dettes moins liquidités). En cas d’utilisation de multiples tels que le ratio cours/bénéfice (P/E) ou le multiple de la valeur comptable, la valeur calculée se réfère à l’equity value.

Avantages: Directement pertinent pour les actionnaires, car il représente la valeur de leurs actions.

Inconvénients: Peut être trompeur pour les entreprises ayant un endettement élevé ou des liquidités significatives.

Lors de l’application de l’approche de marché aux PME, il est essentiel de comprendre si la valeur calculée se réfère à la VE ou à l’Equity Value afin de tirer les bonnes conclusions. Cela est particulièrement pertinent lorsqu’il s’agit de négocier le prix d’achat ou de prendre des décisions de financement en tenant compte des exigences des différentes parties prenantes. L’application et l’interprétation correctes de ces valeurs permettent aux évaluateurs de fournir des évaluations précises et pertinentes pour les PME.

Exemple d’application du multiple EBITDA à la valeur d’entreprise et à la valeur des fonds propres

Pour calculer à la fois l’Enterprise Value (EV) et l’Equity Value (valeur d’entreprise) pour une PME évaluée sur la base d’un multiple EBITDA, nous avons besoin d’informations supplémentaires sur la structure du capital de l’entreprise, notamment le montant des dettes et des liquidités. Voici un scénario exemplaire :

Données données :

  • EBITDA : 3 millions
  • Multiple de l’EBITDA : 5
  • Total des dettes : 2 millions
  • Liquidités : 500 000

Calcul de la valeur d’entreprise (EV) :

EV= EBITDA × multiple EBITDA = 3 millions × 5= 15 millions

Calcul de l’equity value :

Dette financière nette = total des dettes – liquidités = 2 millions – 0,5 million = 1,5 million

Equity Value= EV – dette financière nette = 15 millions – 1,5 million = 13,5 millions

Dans cet exemple, l’enterprise value de l’entreprise serait de 15 millions, tandis que l’equity value, c’est-à-dire la valeur qui revient aux propriétaires, serait de 13,5 millions. La différence représente la dette financière nette de l’entreprise.

Exemple d’application de P/E-Multiple à l’Equity Value

Supposons que cette même PME ait un bénéfice net après impôts de 1 million. Si des entreprises comparables se négocient sur le marché à un multiple P/E de 8, l’equity value serait calculée comme suit :

Equity Value= bénéfice net × multiple P/E = 1 million × 8 = 8 millions

L’Equity Value de 8 millions indique la valeur directement attribuable aux propriétaires de l’entreprise. Cela représenterait la valeur de leurs actions si l’entreprise était vendue.

Ajustements et corrections d’évaluation dans la méthode de la valeur de marché

Lorsque la méthode de la valeur de marché est appliquée aux PME, des ajustements sont souvent nécessaires pour tenir compte des spécificités de chaque entreprise et déterminer une valeur précise. Voici les éléments clés des adaptations :

  • Adaptation à la taille: Les PME peuvent présenter des profils de risque et des perspectives de croissance différents par rapport aux entreprises plus grandes. Des ajustements aux primes ou aux réductions de taille sont nécessaires pour tenir compte de ces différences.
  • Ajustements spécifiques au marché: Les marchés locaux et régionaux peuvent être significativement différents des conditions dans lesquelles des entreprises comparables ont été évaluées. Des ajustements pour les facteurs géographiques et spécifiques au marché sont donc souvent nécessaires.
  • Actifs non nécessaires à l’exploitation: les PME détiennent parfois des actifs qui ne contribuent pas directement à la rentabilité de l’entreprise. La valeur de ces actifs doit être déterminée séparément et déduite ou ajoutée au fonds de commerce opérationnel.
  • Éléments non récurrents: les recettes ou dépenses ponctuelles qui ne sont pas récurrentes doivent être identifiées et exclues de l’évaluation afin d’obtenir une image précise du rendement durable.
  • les primes de synergie et de contrôle: Lors de l’évaluation dans le cadre d’acquisitions, il faut tenir compte des synergies potentielles ou des primes de prise de contrôle qui peuvent augmenter la valeur au-delà de la simple valeur de marché.
  • Entrepôt de marchandises: lire à ce sujet notre éditorial sur le traitement de l’entrepôt de marchandises.

Les ajustements mentionnés sont essentiels pour tenir compte des spécificités des PME dans l’évaluation et pour garantir que la valeur obtenue soit aussi précise que possible. La capacité à effectuer des ajustements en connaissance de cause est un aspect clé des compétences d’évaluation dans le cadre de la méthode de la valeur de marché.

Avantages et limites de la méthode de la valeur de marché

L’approche de marché peut être une méthode d’évaluation efficace pour les PME si elle est utilisée avec soin et en tenant compte de ses limites.

Avantages

  • Lien avec le marché: reflète ce que les acheteurs sont prêts à payer dans la réalité, ce qui permet une évaluation réaliste de l’entreprise.
  • Base de négociation: offre aux propriétaires de PME une base solide pour négocier les prix, basée sur des données de marché actuelles.
  • Transparence: améliore la transparence de l’évaluation, car elle est basée sur des données réelles du marché et non sur des estimations subjectives.

Frontières

  • Disponibilité des données: les données accessibles au public sur les ventes d’entreprises privées comparables font souvent défaut.
  • Comparabilité: le caractère unique de nombreuses PME rend difficile la recherche d’entreprises réellement comparables.
  • Conditions régionales du marché: Les influences régionales susceptibles d’affecter la valeur peuvent ne pas être prises en compte dans les données générales du marché.
  • Spécificités de l’entreprise: les attributs spécifiques aux PME, tels que les relations avec la clientèle et la position sur le marché, sont difficiles à intégrer dans les comparaisons générales de marché.